Petit mot pour ceux dont les vacances sont trop courtes ou invisibles

 In Chronique

PETIT MOT POUR CEUX DONT LES VACANCES SONT TROP COURTES OU INVISIBLES

Peut-être que vous avez comme moi à vivre un été studieux plein de projets à boucler, de livres à  rédiger, de dossiers à soutenir, de travail à finir, de cartons à remplir, de meubles à monter.
Peut-être que votre situation économique ne vous permet pas de faire la longue pause estivale rêvée  en bord de mer, en tête à tête avec la lagune, au sommet d’une montagne en France, à San Francisco  ou au Pérou. Quelles qu’en soient les raisons vos vacances vont être courtes ou invisibles.
Alors pour prendre malgré tout le temps de vous aérer le corps et le moral au risque d’avoir à en  payer le prix dès la rentrée prochaine (attention Burn Out en vue !), voici quelques suggestions à  faire seul ou avec ceux que vous aimez :

– baladez-vous sans but juste 30 petites minutes dans un bout de nature (ce peut être au  square si vous êtes en ville)
– regardez votre lieu de vie comme si vous étiez un touriste et émerveillez-vous à la vue de ce  que vous avez fini par ignorer (ce peut être la sculpture qui orne la porte d’entrée de votre  immeuble par exemple)
– préparez-vous un bon thé, un café ou un jus de fruit et mettez en scène ce moment : beau  plateau, jolie tasse, assiette en décorum, petits gâteaux et ap-pré-ciez ce moment rien que  pour vous
– faites-vous une soirée film en piqueniquant dans votre salon
– profitez-en pour faire la grasse matinée ou la sieste (objectif : ré-cu-pé-rer)
– mettez-vous au sport (piscine, jogging, vélo, marche) ce sera toujours une bonne résolution de prise avant la rentrée
– et dans tous les cas méditez cette belle phrase de Proust : « Le véritable voyage de  découverte ne consiste pas à chercher de nouveaux paysages, mais à avoir de nouveaux  yeux. »

Pause
Recommended Posts

Leave a Comment

Contactez-nous

Not readable? Change text.